Home  ›  Les différents types de vélos  ›  Infrastructure cycliste

Infrastructure cycliste

Une bonne politique cycliste commence par un bon entreposage.  En organisant le garage à vélos adéquatement, vous encouragez l’usage du vélo dans votre entreprise.  En donnant de la visibilité au garage à vélos, vous envoyez le signal que votre entreprise incite à l’usage du vélo et vos travailleurs véhiculent une image dynamique.

Le bon endroit pour votre garage à vélos est tout aussi important que son aménagement : 

Après un effort physique, vos travailleurs préfèrent entreposer leur vélo le plus près possible de l’entrée.  Lorsque le garage à vélos se trouve trop loin, il risque de ne pas être utilisé.  En outre placer le garage à vélos à proximité de l’entrée est une bonne manière de prévenir le vol.  Il est conseillé de choisir l’orientation, l’éclairage et les matériaux du garage à vélos afin de laisser œuvrer le contrôle social.  Par exemple, le portier ou le réceptionniste voit-il qui se trouve dans le garage à vélos ?

Le garage à vélos doit être facile d’accès depuis la rue.  Faites en sorte que le cycliste n’ait pas à surmonter des obstacles tels qu’une forte pente, des escaliers, des marches, des portes etc.  Et s’il n’y a pas moyen de faire autrement, optez pour des solutions techniques qui amélioreront le confort dans ces endroits compliqués, par exemple en automatisant les portes, en aménageant des goulottes et des monte-escaliers.

La photo à droite montre une application plus innovante, à savoir la Gridbox.  Elle est facile à réaliser grâce à une application pour smartphone.

 

Dans le garage à vélos, placez de préférence les vélos dans ou contre les porte-vélos.  Le porte-vélos idéal remplit en effet les critères suivants :

  • Il offre suffisamment de points d’ancrage : la meilleure prévention antivol est de fixer le cadre et une roue du vélo à un point fixe.
  • Il doit y avoir moyen de garer un vélo chargé d’une sacoche pesant 10 kg sans l’endommager.
  • Le porte-vélos doit être ancré pour résister au vandalisme et aux mauvaises conditions météorologiques.
  • Optez de préférence pour un porte-vélos simple à utiliser, qui demande peu d’entretien et permet un passage aisé.
  • Polyvalence : le porte-vélos doit servir à tous les cyclistes, quel que soit le type de vélo (vélo de ville ou pliant, VTT etc.) ou le cadenas qu’ils utilisent.
  • Sabot : il n’est pas à conseiller d’opter pour un rack à vélos qui ne bloque que la roue et est dépourvu d’arceau d’appui vertical ou d’anneau d’attache.  Ce système ne permet pas de fixer le cadre du vélo et n’en garantit pas la stabilité (avec le risque de déformer les roues ou d’occasionner d’autres dommages en cas de chute du vélo).
  • Espace limité : lorsque l’espace est compté, les racks à vélos sont la solution.  Il existe des racks à double étage et des systèmes de suspension verticale du vélo sans devoir y mettre de la force.  Ce qui permet d’abriter le parking à vélos à l’intérieur : une solution sûre, confortable et bon-marché.